Compte-rendu imagé Prix La Recherche et mes pérégrinations

Publié le par Bernadette Couturier

Compte-rendu imagé Prix La Recherche et pérégrinations de Bernadette  

 PRIX  LA  RECHERCHE  6e Edition

Invitée par la revue La Recherche à la remise des prix (lien sur mon blog) 

Voici mon séjour parisien imagé

Tout d’abord trouver un titre de transport pas trop cher ! Merci au journal Le Monde d'avoir donné des adresses de sites pour le faire.
 

 

Hésitation quant au départ puisque je dois terminer mon ‘déménagement’ car mon ancienne maison va être détruite !

 

Je n’ai pas eu le temps de réserver un hôtel …

 

Une ancienne collègue d’anglais rencontrée dans le train me signifie que c’est une priorité (elle a raison car j’hésitais à passer une nuit blanche en me promenant dans Paris) – j’apprends que la documentation française dépend du premier ministre et qu’elle prépare un article d’une vingtaine de pages à paraître en janvier. Elle m’aide à trouver rapidement la bonne direction pour utiliser le métro et me voilà lancée dans l’aventure parisienne…

 

Ouf je peux trouver un hôtel pas trop loin de la cité des sciences…

 

Galère pour essayer de me connecter ! J’ai une solution mais pour le code je dois ouvrir internet (dans ma précipitation je n’ai pas mis la page en veille prolongée)

 

Alors, je teste les réseaux alentours …

 

Free se propose je vois (mais par la suite j’ai des messages dans ma boîte heureusement en spam vive AOL) Rassurez-vous certains autres opérateurs font pire !  

Alarmante actualité pour certains opérateurs lire l’édito du sénateur René Trégouët (lien) Car si on a un opérateur unique dans une zone pour ceux qui se déplacent et qui n’auront pas choisi cet opérateur ça va être un peu galère je pense. Je vous indique la partie essentielle qui pose aussi le problème zones rurales et urbaines.

 

France Télécom, plutôt que de mettre en place un réseau mutualisé, souhaiterait pour sa part diviser le pays en plusieurs zones géographiques bien distinctes, en fonction de la densité, et mettre en place un appel d’offres pour chacune des zones. L’appel d’offres aura pour conséquence de créer un opérateur unique sur chaque zone, à charge pour celui-ci de construire lui-même le réseau. Une option qui avantage évidemment France Télécom, qui jouit d’un avantage financier évident face à SFR, et plus encore face à Iliad.

L’opérateur historique a donc décidé de geler purement et simplement ses investissements en matière de très haut débit optique en attendant que ce conflit soit définitivement tranché par le Gouvernement et le Parlement. Pour mettre fin à cette situation conflictuelle qui bloque le déploiement de la fibre optique, le Gouvernement devrait annoncer début décembre un plan national pour le très haut débit qui prévoit que dans les grandes villes, où l’investissement est le plus rentable, le déploiement sera laissé à l’initiative des seuls opérateurs privés. En revanche, dans les zones moins peuplées, le schéma passera par le lancement d’appels à projets qui pourraient être soutenus par l’État via des outils financiers incitatifs. Les collectivités locales pourraient notamment monter un dossier avec financement 100 % public dans les zones dépeuplés et rurales.

 

 

Décide de me promener et je suis photographiée par un étudiant d’une école de photographie

 

Donc je le prends moi aussi en photo

Demande d’autorisation en cours pour la mettre sur mon blog

Lui demande de le faire avec mon appareil

 

Proposition de METEOR par l’hôtelier qui me donne une carte avec un code.

Je teste la configuration manuelle puisque automatiquement je n’accède pas.

Mais je n’ai pas dans les propositions de mon ordinateur celle dont j’ai besoin et je ne suis pas assez experte pour l’inclure toute seule.

 

Je décide de m’acheter une boîte de chocolats.

 

Je décide de me rendre à pied Cité des Sciences

 

Voir le diaporama pour retrouver des images du parcours sur celui-ci je mets aussi des images du retour et de ma promenade gare de Lyon à Paris pour clôturer par le train qui se trouvait en gare à mon arrivée à Bourg-en-Bresse

 

Arrivée à la cité des Sciences j’explore la bibliothèque je repère un ouvrage (il va falloir que je contrôle s’il est bien dans la médiathèque de ma ville) je constate qu’il en manque un et je demande s’ils l’ont bien (mais j’apprends qu’il se trouve dans l’aile chercheurs) et enfin je cherche où se trouve la revue La Recherche mais je constate qu’il manque le numéro 433 alors je demande si les exemplaires sont tous sortis et j’apprends qu’ils ne l’ont pas reçu !

 

Pour la remise du pack, je refuse le sac plastique et préfère utiliser le sac tissu du précédent forum

 

Et je lis des articles des différentes revues

 

Je regrette de ne pas avoir pris ma bouteille d’eau je suis obligée d’en acheter une sur place (j’utilise l’Euro qui est passé dans la machine à laver)

 

Je relève des éléments qui vont m’aider à compléter mon blog au jour le jour (18 mars 196518 septembre 1944 et 1er mai 1939)

 

Intervention de Claudie Haigneré

Je retiens qu’un établissement conjoint Grand Palais et Palais de la Découverte (qui est magique et qui présente des fondamentaux) devrait voir le jour le 1er janvier 2010 avec l’appellation suivante Palais des Arts et des Sciences. Lien sur mon blog pour le Palais de la Découverte avec l'intervention de Jacques Treiner. Claudie Haigneré est aussi chargée du rayonnement scientifique sur le territoire.

 

Philippe Garderet de l’AREVA précise que l’ambition du candidat est de viser un large public. La recherche fondamentale est importante ; pas tournée vers des applications concrètes mais avec un objectif culturel. Les modèles devront être plus réalistes car seuls quelques phénomènes sont modélisés ; la mécanique des fluides ne l’est pas encore, les limites sont dans une fourchette 10-6 et 10- 14

 

Pour avoir des stratégies préventives, il convient de mieux connaître les anomalies et plus particulièrement les translocations 14 18 sur des sujets exposés aux pesticides. Les études in vitro semblent plus adaptées pour avancer car l’identification des molécules responsables du cancer étudié a ses limites

 

Le CNRS a une approche orientée vers le fondamental finalisé et responsable avec des outils puissants ; il a l’exigence d’être en avance. Le lauréat a travaillé sur des équations et sur le retard dans le domaine de l’optique. Il souhaiterait que les jeunes puissent simuler avec une vue précise de la question à laquelle ils veulent répondre.

 

Le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche a des macros objectifs depuis 2006 et veux mettre en synergie les compétences.

 

J’ai trop de photos sur ma carte, je ne peux pas photographier Jean-Michel Ghidaglia directeur scientifique de La Recherche ni le responsable des Editions Dunod (travail en collaboration avec la revue)

 

Dans le train j’ai pu lire le courrier international puisque "Lyria" n’a pas de prises correctes et ma batterie est naze !

En voici un petit compte-rendu

Quatre façons de réduire les gaz

Diminuer les émissions de CO2 peut se faire avec différents outils

 

Les normes

Les prescriptions obligatoires sur l’efficacité énergétique ne suffiront pas ; de plus elles figent le progrès technique en attendant sa validation par la proposition de standards.

 

Les droits à polluer

Ils fixent un niveau d’émissions à atteindre pour un pays ou un secteur industriel et les quotas alloués sont abaissés progressivement – Les quotas non utilisés sont revendus ; ainsi la Russie et l’Ukraine vendent régulièrement des droits à polluer à des industriels européens avec des coûts de transactions importants. Des grands groupes industriels se sont vus allouer des quotas trop généreux et au lieu d’investir dans la réduction de leurs émissions ils encaissent des plus values financières extraordinaires.

 

La taxe carbone

Ce n’est pas un impôt puisqu’il est intégralement reversé aux consommateurs finaux. La Suisse a opté pour un remboursement via les cotisations d’assurance-maladie. C’est une taxe neutre puisqu’elle est redistribuée mais son remboursement doit être modulé afin de ne pas aggraver les inégalités sociales. Sauvons le climat propose aux défavorisés de la percevoir avant de la payer. (Là c’est moi qui ajoute)

 

Pays en développement

Agir par le biais des investissement et des transferts de technologie en les finançant par la vente de quotas d’émissions. La Chine exige une aide directe des pays développés équivalent à l’effort que ces pays font pour eux-mêmes. Comme elle compte quatre fois plus d’habitants que les Etats-Unis si on fait le calcul d’émissions par habitants chaque chinois émet moins de CO2 que chaque américain.

 

Après lecture du Courrier International n° 994 - prêté par un voyageur mais je vois que par inadvertance j'ai une carte qui doit être rapportée aux objets trouvés de la SNCF 

Compléments
Lien sur le Rapport 2009 de Jean Tirole Politique Climatique : Une nouvelle architecture internationale Source Le Monde 12-15 du 19 novembre que je n'avais pas encore eu le temps de consulter - J'ai relevé les prix du carbone. Et quelques problèmes soulevés 
Le rapport Quinet pour le Centre d’analyse stratégique envisage une valeur du carbone partant de 32 euros la tonne de CO2 en 2012 pour atteindre 100 euros en 2030 Si le rapport Rocard sur la taxe carbone reprends ces valeurs celui de Jean Tirole indique que 45 euros seraient nécessaires au niveau mondial pour atteindre les objectifs climatique. Pour information, le prix en septembre 2009 sur le marché ETS est de 15 euros la tonne et en phase avec le niveau choisi par l’Etat français en septembre 2009 (17 euros). L’Agence internationale pour l’énergie (AIE) envisage des scénarios où cette valeur pourrait atteindre 200 ou même 500 dollars. Ce prix est déterminé par la quantité de permis mis sur le marché par les États. Il est l’expression de la rareté relative imposée par les institutions politiques européennes, et n’a pas de relation directe avec les dommages futurs générés par l’augmentation de la concentration de gaz à effet de serre.
Remarque Le système ETS européen de droits d’émission négociables ne concerne pour l’instant qu’une partie (à peine la moitié) des émissions. Il ne couvre pas le bâtiment, l’agriculture, le transport, le traitement des déchets ou les petites installations industrielles.


Lien sur le rapport  Les négociations sur le changement climatique : vers une nouvelle donne internationale ?
Le débat sur la redistributivité prend une grande importance aux États-Unis : les bénéfices générés par une taxe carbone équivalent à un système cap and trade soumettant aux enchères l’intégralité des permis d'émissions sont évalués à 237 milliards de dollars, soit un peu plus de 10 % du budget fédéral (Kolstad, 2008). 

 

Le transfert des recettes d’une taxe carbone mondiale ou sectorielle se pose !

 

La Chine a évoqué l’idée de taxer l’énergie ou le carbone. En septembre 2009, deux rapports proposent les modalités d’imposition d’une taxe carbone. Malgré leurs différences, les deux scénarios prévoient de faible taux d’imposition et une mise en oeuvre progressive, lorsque l’économie chinoise aura atteint un certain niveau de développement. Toutefois, à court terme l’idée de taxe sur les combustibles, puis sur l’énergie, pourrait ouvrir la voie à une taxe carbone, puis à une taxe environnementale ultérieure et des échanges pourraient être envisagés, ce qui permettrait de jeter les bases d’un marché de quotas d’émissions. Mais opposition quant à la taxe carbone aux frontières alors que le Secrétaire d’État américain à l’Énergie mentionne la taxe carbone aux frontières comme une possibilité associée au futur système cap & trade américain.

    
Dernière mise à jour le 27.11.2009

Publié dans Sciences

Commenter cet article