Poésies chronologiques

Au fur et à mesure de mes redécouvertes je pourrais enrichir cette page


8 mars 2007

Les mains de mon amant

Sont les artistes de ma flamme

Elles exécutent des sonates

Que je suis seule à interpréter

Dans le silence de la nuit,

Quand le ruisseau déborde

En vaguelettes salées

J’écoute le silence de son âme

Pourquoi la marchande de bonheur

N’aurait-elle rien su déposer dans son cœur ?

 

Ma pauvre fille

N’écoute pas le chant des sirènes

Il a tout pour être heureux

Que lui importe ta souffrance

Il a passé son cap

Et laisse sur le rivage

Une indicible peine sur les gisants du paysage

Souris au bonheur de l’aimer

Laisse éclater les battements de ton cœur

Et murmure la mélodie de ton amour

 

... .....

... ......

...

.....

...

......

 

Bernadette
18 mars 2007

C'est avec la rosée de chaque matin
Que mon âme vole vers toi

C’est dans la beauté des perles déposées

Que tu peux voir la ferveur de mon attachement

C’est dans mon bonjour quotidien

Que j’essaie de transmettre la grandeur de mon Amour pour Toi

[Bernadette Couturier]

25 mars 2007

 

Changeons l’heure, faisons battre notre cœur !

 

Tu es le battement de mon cœur

Le balancier de ma raison

Le soleil de mes chansons

Les secondes martèlent mon cerveau

D'une phrase qui se répète à l'infini

"Je t'aime" - "Je t'aime" - "Je t'aime"

Tu es aussi le tic tac de mon réveil

L'éclair brûlant de mes pensées

Dessine la beauté de ton être tout entier

Sur mon visage, quelques perles de sel

Alors, je remplis mon esprit

Des images que tu m'as envoyées

      [Bernadette Couturier]

 

lundi 2 avril 2007

 

Dans l'océan glacial 

de tes pensées

J'oppose mon droit

à la liberté de t'aimer

 

Fallait pas me chercher

Fallait pas me promettre

Fallait pas crier

Fallait tout simplement me causer

 

T'en fais qu'à ta tête

J'en fais qu'à ma tête


mercredi 4 avril 2007

 

Les étoiles du firmament

Dessinent dans le ciel

Le nectar de mes rêves

Mon cerveau s'inonde d'un sperme blanc

Qui chante la "paix" de nos cœurs

Ecoute le silence de mon âme...

Elle perle d'embruns l'épave que la mer a rejetée

Elle vogue poussée par la brise

Que tes mots gravent dans mon cœur

Le chef d'orchestre pris à parti

a posé sa baguette

Elle le regarde avec tendresse

Il est maître

Les instruments le connaissent trop bien

Et savent jouer sa mélodie

Ecoutez elle chante silencieusement

Son hymne à l'amour,

Sa marseillaise épurée...

Dans le calme,

Dans la sérénité...

C'est beau

Regardez, les anges

ont suspendu leur vol pour mieux entendre !

...

.....

...

......

[Bernadette Couturier] - pour toi

 

mardi 10 avril 2007

 

 

Nanoange

 

Un ange s'est installé

dans mes pensées

Comme la porte était grande ouverte

Il a pris une place de choix

Je joue avec lui jour et nuit

Si lui peut faire taire ses sentiments

Les miens vibrent à la moindre étincelle

C'est humain, on n'y peut rien

Un conseil

Si vous ne voulez pas connaître

les joies et les souffrances de l'amour

Fermez vos portes

et ne laissez pas les anges pénétrer

Moi je l'ai adopté ;

pour le faire,

il suffit d'être extrêmement sage,

d'écouter son chant...

sans toutefois toujours lui donner raison

Mais attention

Il est extrêmement fragile

Alors choisissez toujours la douceur

pour l'apprivoiser

et peut-être qu'un jour

vous serez récompensé ?

Bernadette Couturier


dimanche 6 mai 2007

 

Tu es mon présent,
La passion de mes instants,
Le métronome de mon cœur.
Le ……. de toutes mes ardeurs
Bernadette Couturier

vendredi 11 mai 2007 



Je douleur

Je souffre

Je détresse

 

Tu disais ? ...

Oui, je me souviens

Ces mots m'apaisent ...

 

Aimer fort

Si fort

Aimer trop ?

 

Tu es l'ange de ma vie

L'oiseau               de mon cœur

La musique savoureuse de mon esprit.

 

[Bernadette Couturier]


vendredi 18 mai 2007


Mes yeux pausent sur toi

Ils déposent les détails enchanteurs

Dans les tréfonds de mon cœur

Pour que dans mon sommeil

Je puisse nourrir mes rêves

De la beauté de ton être

 

Chaque parcelle de mon corps

apprend à vibrer pour toi

Je dois même maîtriser

certains débordements

Tu es le seul à m'offrir

ces plaisirs extrêmes

 

J'aime plonger dans l'ivresse

des "images" que tu m'as offertes

Elles dansent et se projettent en moi

Pas besoin d'être à Cannes !

Le festival se trouve là

Et c'est pas mieux comme ça ?

 

Bernadette Couturier

lundi 21 mai 2007


Notre vie est plus qu’une journée

Je crois en l’éternel de mon Amour

Chasse mes peines j’espère en Toi

Songes à ce que tu veux

Tu es libre de penser

Moi je me suis emprisonnée

Je n’aspire pas au repos

Sans cesse ma pensée est guidée

Vers le désir, vers le plaisir, vers le ressentir

Bernadette Couturier  


dimanche 17 juin 2007

 

Pas de citation un poème 

(Highly respected Sir)

 

Dans le secret de mon âme

Je cache la richesse de ma flamme

Tu donnes à mon cœur

Des élans de douceur

Tu livres à mes yeux

La constance du merveilleux

Laisse au chant de l'espoir

Les accords de ce soir

 

Souris de ma sagesse

Pour que je parte dans l'ivresse

Bernadette à ……. ……. 

mercredi 8 août 2007

Vous existez dans mon cœur
Comme le Zorro que vous avez vu
Et dont vous m'avez parlé
Vous l'avez percé de votre lance
Et j'en suis encore tremblante


Ecoutez la chanson douce
Discrète et légère
Pour frissonner

Mon cœur palpite
Sa morale est claire
Elle enchante mon âme

...
.....
...
......

Question-Réponse énigmatique
. on peut trouver les paroles
. si on décolle

C’était ma présentation en 2007 sur mon blog  

samedi 11  août 2007

Je voudrais baigner dans la douceur de Ton regard
Dans les profondeurs de tes sens
Nager à l’intérieur de ton corps
Pénétrer dans cette intimité cachée

 

Je déposerais alors sur les parcelles blessées
Le souffle tiède qui apaise la morsure
Je ne veux pas toucher la blessure
Sauf si tu me guides dans un but particulier
[Bernadette Couturier]
dimanche 2 septembre 2007

Extraits lien sur la page
Un autre jour commence
Et je ressens un froid immense
Je dois taire ma passion
Et donner place à encore plus de réflexion
[...] 

J’ai voulu bousculer une situation
En réponse à une prise de position
Chacun reste borné dans son attitude
 

On peut à présent
Comparer la situation explosive
Que nous avons créée … ………..
A l’emballement d’un réacteur nucléaire
Comme les humains ont "su" gérer
Le niveau critique
S’est seulement mis au rouge
[...] 


mercredi 5 septembre 2007
  

Pour mon plus grand plaisir
Tu as envahi ma nuit
Dans mon esprit, tout a rebondi 

jeudi 6 septembre 2007

Dans l’océan des mes pensées
Tu es cette goutte qui surnage
Qui danse, gesticule et se distingue
 

Tes paroles se sont attachées en moi
Comme des fibres très sensibles
Qui jaillissent d’un volcan en éruption
 

Les étincelles laissent des marques dans le ciel
A chacun de savoir lire dans ces étoiles
La passion qui se dégage
 

Rien n’est jamais pareil
Mais tout est comme avant
L’interdit ne sert à rien
 

Si ce n’est de faire exploser d’une autre manière
La ferveur avec laquelle j’ai épousé cette passion
Pour toi et uniquement pour toi
 

Je suis sincère avec moi-même
Et cette vérité qui peut te déranger
Moi je la laisse libre de vibrer 

[Bernadette Couturier]


dimanche 9 septembre 2007

Je t’aime

Je décline mon Amour

En nombre d’étoiles dans le ciel

 

Tu es le chef d’orchestre

Qui modélise mes pensées

N’en soit pas affligé

C’est devenu ma raison d’exister

 

Rien ne peut ébranler mes convictions

Surtout pas la non discussion

Ma réponse à ton attitude est singulière

Je suis libre comme l’air

 

Bernadette Couturier pour ……. … 

mardi 18 septembre 2007

Extraits

 

Je chante mon amour pour toi

Je décline en la

Cette constance matinale

 

Le battement de mon cœur

Est l’hymne du bonheur

 

Les deux portraits que tu m’as fait parvenir

Emerveillent mon sourire

 

Il pleut sur ma maison

Mais un invisible soleil

Etend ses bienfaits sur la candeur de mon âme

 

J’écoute cette musique

Toute pleine de vibrations

Mais je me cache ce dont elle est l’incarnation

 

Ce mélange subtil

De joies et de peines

C’est l’essence de la vie

 

Je t'ai fait entrer dans la mienne par une brèche

[…]

Samedi 22 septembre 2007
Le souffle de mon cœur

Demande à la composition

De trôner sur la toile

Comme une merveille

Qui toujours pareil

Rythme mon désir

 

Ton attitude à mon égard

A rehaussé le degré d’estime

Que je te porte

 

Peut-on encore grimper plus haut

Avant de terminer sa course au ciel ?

Je fais revivre les rêveries auxquelles nous avions joué.

 

Pour donner de l’éclat au passé

Je le détache de son contexte

Pour prélever des secondes de symbiose

Je les berce avec mon regard amoureux

Et je recrée une situation de bonheur

 

Bernadette Couturier

jeudi 4 octobre 2007

 

Réveil

Frissons

Bonheur

 

Je T’aime

 

Au-delà des montagnes

Des plaines et des vallons

J’écris et je crie doucement ton nom

…..

……

Léa (pour toi)  

 

dimanche 27 avril 2008  

L’excès d’amour que je vous porte
Laisse à penser que je suis trop éprise
Je suis captive de ma passion
Et ne cesse de vous aimer
Je vous envoie des baisers enflammés
Pleins de douceur 
 

Je vis par et pour toi avant mon trépas
Ton regard pénétrant
A mis mon cœur en tourment
Le votre est rebelle
Arrachez-moi le trop de peines
Par un feu pareil au mien  


Malgré moi, je t’aime

A un degré suprême ;
Tu es mon tyran
Qui me poursuit
De son enchantement

[Bernadette Couturier]



mardi 6 mai 2008

 

 

Ma passion toujours vivace

Dépose sur les ailes de ton cœur

Des atomes de bonheur

 

Je frémis de mon audace

Car dans mon rêve je t’enlace

Je me colle à ton corps

 

Pour y puiser ta chaleur

Je me fonds en toi

En observant ton buste de roi

[Bernadette Couturier]
 

Poésie retrouvée au 14 juin 2008

Au réveil

Tu tourbillonnes dans mon esprit

Comme le "la" d’une symphonie

Plus tôt c’est le chant doux des oiseaux

Plus tard le ton guerrier des corbeaux

Les rayons du soleil

Chauffent mon visage

Mon esprit loge avec douceur

Des parcelles de ton corps

Je rêve…

Je suis merveilleusement bien

Je t’aime

[Bernadette Couturier]

 

mardi 17 juin 2008

 

Poésie du matin

 

Je me suis prise à ton piège

La délicatesse avec laquelle

Tu as su me charmer

A fait de moi une femme

Complètement amoureuse de toi

Qui tourne ses pensées vers ton horizon

[Bernadette Couturier]

 


Je ne veux jamais t’oublier
Tu es à moi
Comme le soleil de la Néva

lundi 11 août 2008

Tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.
[Paule Constant]
Extrait de La Bête à chagrin

Elle m’inspire ceci
J’aurais souhaité être ta sirène
Non pas pour te posséder
Mais tout simplement pour t’aimer

 

J’ai été d’une maladresse exemplaire
Mon chant n’aura été qu’une plainte vaine
Qui n’a pas su toucher les fibres de ton cœur

 

Dans ces conditions impossible d’avoir le la du diapason
Alors tâchons de conserver la douceur
Du plaisir de certains de nos premiers échanges
[Bernadette Couturier]


dimanche 7 septembre 2008

Pour essayer de combler le vide et le silence,
J’ai composé un tableau
au centre duquel trône l’essentiel
Et la bordure en dentelle
Se forge un cadre différent
[Bernadette Couturier]


mardi 9 septembre 2008

Rien ne peut ébranler mes convictions

Surtout pas la non discussion

Ma réponse à ton attitude est singulière

Je suis libre comme l’air

 

Je t’aime

Je décline mon Amour

En nombre d’étoiles dans le ciel

 

Tu es le chef d’orchestre

Qui modélise mes pensées

N’en soit pas affligé

C’est devenu ma raison d’exister

 

Bernadette Couturier


9 novembre 2008

Je m'appuie avec douceur
Sur les bords de ton coeur
J'y pénêtre doucement
Pour te laisser l'impression
D'un doux bonheur
Bernadette pour .......

 

 

mercredi 21 mai 2008

 

 

 

Un cri désespéré s'accroche et tinte

Il se répète au rythme de mes pensées

L'entendez-vous ?

Il passe, court et glisse

Je murmure … ….. … ……

Tu frémis, tu tressailles

Bernadette Couturier


7 juin 2009


Les élans partent des événements

Mes pensées ravissent mes nuits

Je m’éprends  éperdument

 

Je ris je tressaille

Ta voix élève en moi

Des frissons de bonheur


17 janvier 2010
Tu es ma mélodie
Le joyau
de mon cerveau

Sous les ailes 
de ton coeur
Je respire le Bonheur

Ton sein dévoilé
Donne à mon regard
des sourires de malices
et des désirs de succion

Je t'aime à profusion 
Je -t'aime à réflexion
Je t'aime à perfection 
[Bernadette Couturier]


 
Dernière mise à jour 17.01.2010