Quelques 4 novembre

Publié le par Bernadette Couturier

Quelques 4 novembre

Lien calendrier perpétuel ! 
Lien les éphémérides en art (anglais) 


4 novembre
1826 Le palais Brongniart est achevé et prêt à abriter la Bourse de Paris. Sa réalisation a été confiée par Napoléon à Alexandre Théodore Brongniart dès 1808 mais il mourut avant son aboutissement et c'est Labarre qui continue son oeuvre architecturale. (source linternaute histoire)
4 novembre 1830 L'Angleterre, l'Autriche, la Prusse, la Russie et la France reconnaissent officiellement l'indépendance de la Belgique vis-à-vis des Pays-Bas. (source linternaute histoire)
4 novembre 1870 C'est le début du siège de Belfort. Celle-ci reste le symbole de l'héroïsme de Denfert-Rochereau, qui organisa la résistance de la ville. Sur la place qui porte son nom à Paris est érigée le 'Lion de Belfort' en souvenir du valeureux combattant. (extraits des chroniques de la lettre de l'événement)
4 novembre
1879 L'Américain James J. Ritty invente la caisse enregistreuse ; elle additionne, imprime et dispose en plus d'un tiroir-caisse. (source chroniques de la lettre de l'événement)
4 novembre 1908 Naissance du physicien britannique Sir Joseph Rotblat. Voir le manifeste que J. Rotblat a signé le 23 décembre 1954 avec d'autres scientifiques sur ce thémadoc que nous présente Jacques Treiner 
Il est étrange de constater que dans
un article récent (4 novembre 2008) "Joseph Rotblat's would-be advice to the new president" signé Sandra Ionno Butcher sur Pugwash qu'elle indique cette signature en 1955 !  
Polish-born British physicist who is a leading critic of nuclear weaponry. Rotblat and the Pugwash Conferences, "for their efforts to diminish the part played by nuclear arms in international politics and in the longer run to eliminate such arms," received the Nobel Peace Prize in 1995. Forty years earlier, he and other scientists, with philosopher Bertrand Russell and Albert Einstein, published a manifesto calling on researchers to take responsibility for their work, particularly those working on the atomic bomb. This led to the Pugwash Conferences on Science and World Affairs, first convened in 1957 in Pugwash, Nova Scotia, Canada. He was secretary-general (1957-73), and president (from 1988) of this London-based worldwide organization. (Today in Science History et  ce site
Lien sur
une lettre  adressée à Jacques Chirac le 20 juin 1995

4 novembre ou 7 novembre ?  
1917 Léon Trotski, chef du comité militaire révolutionnaire rentre dans Pétrograd (Saint-Pétersbourg) et investit la ville. Alexandre Kerenski prend la fuite et Lénine devient le président du conseil des commissaires du peuple. C'est la fin de la révolution d'octobre, la Russie est devenue communiste. (Source linternaute histoire 4 novembre 1917)
25 octobre du calendrier russe, les gardes rouges menés par Trotski lancent une contre-révolution victorieuse contre le gouvernement provisoire de Kerensky, qui avait obtenu l'abdication du tsar Nicolas II en mars. La République libérale russe laisse la place aux bolcheviques. Lénine instaure le premier Etat communiste de l'histoire. (chroniques de la lettre de l'événement 7 novembre 1917 )

4 novembre
1939 La guerre au jour le jour 
4 novembre
1940 La guerre au jour le jour
4 novembre
1941 La guerre au jour le jour 
4 novembre
1942 La guerre au jour le jour 

 

4 novembre 1946 The United Nations Educational, Scientific and Cultural Organisation (UNESCO) Constitution became effective. (extrait de Today in Science History)
4 novembre 1952 L'ancien général Eisenhower, candidat républicain, qui a supervisé les opérations de libération de l'Europe pendant la Seconde Guerre mondiale est élu à la présidence de la République. Succédant au démocrate Truman, Eisenhower contribuera à la coexistence pacifique avec l'URSS ainsi qu'à la lutte contre la ségrégation raciale. Il sera réélu en 1956 malgré un Congrès à majorité démocrate. (Source linternaute histoire)
4 novembre
1952 Les troupes soviétiques entrent dans la capitale hongroise afin de mettre un terme à l'insurrection. Le feu est ouvert et malgré leur résistance, les insurgés ne peuvent tenir tête aux quelques 2000 chars soviétiques. Ils sont totalement écrasés. (extraits de linternaute histoire)

novembre 1963  (tu avais 20 ans)


4 novembre 1966 Venise connaît l'une de ses plus grandes inondations. De nombreuses oeuvres d'art sont détruites. (source chroniques de la lettre de l'événement)
4 novembre 1984 Première télévision privée en France : Canal +, dont la réception est dépendante d'un décodeur à péage. (source chroniques de la lettre de l'événement)
4 novembre 1995 L'homme d'état Israëlien Ytzhak Rabin (lien biographie  lettre de l'événement) est assassiné par trois balles dans le dos alors qu'il venait de terminer un discours à la tribune d'un rassemblement pacifiste. (sources linternaute histoire – le site de l'Unesco) Unesco, Paris le Square de la Tolérance de Dani Karavan est disposé autour d'un vieil olivier planté devant un mur de pierre, où sont gravées en dix langues les premières lignes du préambule de l'Acte constitutif de l'UNESCO. Il a été inauguré le 1er mai 1996 en hommage à Yitzhak Rabin assassiné le 4 novembre 1995. Don de l'État d'Israël en 1996. Source
4 novembre
2006 Le 4 novembre 2006, un incident de grande ampleur survenu sur le réseau interconnecté européen (1) à très haute tension a privé d’électricité 15 millions d’habitants de l’Ouest de l’Europe pendant près de deux heures. Dans la soirée le gestionnaire de réseau de transport d’électricité du Nord de l’Allemagne, E.ON Netz, a mis hors tension une ligne électrique double (2) à très haute tension (380 kV) enjambant la rivière Ems, pour permettre le passage, en toute sécurité, (3) d’un paquebot norvégien, le «Norwegian Pearl» devant rejoindre le port néerlandais d’Eemshaven sur la mer du Nord. (4) Une demi-heure plus tard, le report de charge qui a suivi cette manoeuvre, (5) additionné à une augmentation des flux, a entraîné le déclenchement par surcharge d’une ligne située plus au Sud. Il s’en est suivi le déclenchement en cascade d’une quinzaine de lignes à très haute tension par reports de charge successifs conduisant à la séparation en trois zones du réseau électrique interconnecté continental européen.
Déclenchements en cascade par reports de charge successifs
Suite au déclenchement d’une ligne électrique, le flux précédemment transporté par celle-ci se répartit sur les lignes restant en fonctionnement selon leurs caractéristiques électriques respectives. C’est le report de charge.
La séparation du réseau interconnecté a entraîné des déséquilibres instantanés entre la production et la consommation d’électricité dans chaque zone. (7) En France et dans toute la zone Ouest, ce déséquilibre a fait chuter la fréquence de 50 à 49 Hz. Conformément au plan de défense prévu dans ce type de situation, le délestage automatique et sélectif d’une part de la consommation était nécessaire pour éviter un black-out (effondrement total du système électrique). Le déclenchement de ce plan de défense a conduit, vers 22 h 10, au délestage de près de 6.300 MW de consommation répartis sur l’ensemble des départements métropolitains continentaux.

L’enquête menée par la Commission de régulation de l’énergie fait apparaitre que le système électrique français a largement contribué à la sauvegarde du système électrique européen.
Le maintien de la sûreté des systèmes électriques européens interconnectés exige application plus stricte des règles de sécurité par chaque opérateur, une amélioration de la coordination des réseaux de transport d’électricité en Europe qui sont techniquement fortement interdépendants. Cette coordination qui existe déjà s’établit sur des bases insuffisamment contraignantes, imprécises incomplètes et sujettes à interprétation.
Les événements du 4 novembre 2006 ont démontré que la production d’électricité décentralisée, en particulier d’origine éolienne, ne pouvait plus être considérée comme marginale vis-à-vis de la sûreté du système électrique. (voir les illustrations graphiques dans le rapport)
(1) L’Europe compte plusieurs systèmes électriques interconnectés synchrones. Le réseau électrique interconnecté de l’UCTE, qui couvre l’Europe continentale, alimente 450 millions de personnes pour une consommation annuelle de près de 2.500 TWh, ce qui en fait un des plus importants réseaux interconnectés au monde.
(2) Il s’agit de deux lignes électriques installées sur les mêmes supports.
(3) En effet, lors du passage du navire sous les lignes électriques, la distance entre la cheminée ou les mâts du paquebot et les lignes n’était pas suffisante pour garantir l’absence de risque d’amorçage électrique.
(4) Ce passage était prévu au départ pour le 5 novembre 2006 à 1h 00 du matin.
(5) Ce déclenchement montre que le réseau d’E.ON Netz ne respectait pas, avant l’incident, le critère de sécurité «N-1» car il a conduit à une cascade d’ouvertures de lignes par reports de charge successifs. Par surcroît, E.ON Netz n’a pas correctement évalué l’urgence de la situation parce qu’il n’a pas tenu compte du réglage de la protection de découplage installée, à l’autre extrémité de la ligne (6) dans le poste de Wehrendorf exploité par RWE. Enfin, un calcul réalisé a posteriori par l’UCTE a montré que la mesure corrective retenue par le gestionnaire de réseaux allemand a eu l’effet inverse de celui escompté sur la charge de la ligne 380 kV Wehrendorf – Landesbergen.
Une meilleure préparation et une appréhension plus précoce de la criticité de la situation auraient probablement permis à E.ON Netz d’évaluer correctement les conséquences de cette manoeuvre.
(6) Les protections de surcharge - Les lignes aériennes et les câbles électriques du réseau interconnecté européen sont équipés, à chaque extrémité, d’un système de protection dit «de surcharge» qui, s’il détecte la circulation d’un courant électrique trop important, procède automatiquement à leur déconnexion. La circulation d’un courant dans une ligne électrique entraîne un échauffement de celle-ci en raison des pertes joules. Sous l’effet de la chaleur le matériau constituant la ligne se dilate et la ligne s’allonge. En outre, une température trop élevée peut altérer irrémédiablement les propriétés mécaniques des conducteurs. C’est pour éviter tout amorçage et préserver les ouvrages, qu’il est nécessaire d’installer de telles protections permettant de limiter le courant circulant dans les conducteurs.
(7) Selon la zone le déséquilibre a été différent ! Voir la figure 8 page 28 dans le rapport d'enquête : Séparation du réseau UCTE en trois zones désynchronisées (Source : Rapport intermédiaire de l’UCTE du 30 novembre 2006) Pour ceux qui veulent en savoir plus lire
le rapport d'enquête de la commission de régulation de l'énergie sur cette panne d'électricité
Complément

Extrait de la question 7 du document 10 questions à Gilbert Ruelle sur l’éolien, une énergie du XXIe siècle (lien sur le document site sauvons le climat)  - lien sur l’ensemble des documents sous forme de questions  proposés par sauvons le climat

L'éolien a-t-il été impliqué dans la panne du 4 novembre 2006 qui a privé d'électricité des dizaines de millions d'Européens ? Y a-t-il des leçons à en tirer ?

D'après les rapports concordants de l'UCTE (union pour la coordination du transport de l'électricité) et de la CRE (commission de régulation de l'énergie), le début de l'incident a été clairement dû au non respect par les opérateurs de «E.ON transport» d'une règle d’anticipation de la situation, dite N-1 qui les a amenés à couper une ligne HT sans avoir mesuré toutes les conséquences sur la surcharge d'autres lignes, entraînant des déclenchements en dominos par leurs protections de surintensité ; une légère baisse de fréquence amena ensuite l'effacement des éoliennes de l'Ouest par leurs protections de sous-fréquence (y compris 71 % des éoliennes espagnoles), privant le réseau de leur apport d'énergie et accentuant ainsi cette baisse de fréquence26, jusqu'à la rupture de synchronisme entre Ouest et Est et la séparation de l'Europe en trois sous-réseaux, l'Ouest étant en sous-fréquence alors que l'Est en excès de production par rapport à la consommation perdue à l'Ouest partait en sur-fréquence ; les éoliennes du nord de l'Allemagne se sont, là encore, effacées sous l'action de leurs protections de sur-fréquence, après avoir contribué à accroître la différence production / consommation en raison des conditions météorologiques plus venteuses que prévues pour la soirée du 4/11/06.

Au moment des tentatives de reconstitution du réseau global, les éoliennes de l’est de l’Allemagne ont à nouveau joué un rôle négatif en se recouplant spontanément, dans un désordre non contrôlable par le dispatching, sur un réseau encore fragile, provoquant par ces recouplages intempestifs hors synchronisme des à-coups de courant réactif et des chutes de tension défavorables aux tentatives manuelles de recouplage, prolongeant de beaucoup une panne qui aurait pu ne durer qu'une vingtaine de minutes.

26 Rappel sur le réglage de la fréquence d'un réseau : la fréquence de 50Hz du réseau est maintenue dans une fourchette étroite en ajustant à chaque instant la puissance fournie au réseau à la puissance appelée sur ce réseau. Si la fréquence montre une tendance à la baisse, il faut injecter rapidement de la puissance à partir de réserves. Les types de réserve sont de 3 niveaux, en volume et en temps d'intervention :

- la réserve primaire qui assure la correction automatique et rapide (en quelques secondes) des écarts production-consommation tout en limitant les écarts de fréquence (700 MW mis à disposition du RTE par EDF). Elle est assurée par la régulation automatique des groupes turbine-alternateur dans la marge de surcharge momentanée permise par ces machines ;

- la réserve secondaire qui doit permettre de reconstituer les réserves primaires utilisées (en moins de 10 minutes) (de 600 à 800 MW) ;

- le mécanisme d’ajustement qui fait appel aux moyens de production souples qui peuvent être appelés à la hausse ou à la baisse (une demi-heure à quelques heures).  

Les leçons à tirer ?

Après une analyse approfondie de l’incident du 4/11/06, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a fait plusieurs recommandations dans l’intérêt de l’ensemble des consommateurs raccordés au réseau.27

En premier lieu, les exigences en matière de tenue des installations de production décentralisées aux variations de fréquence doivent être plus contraignantes.

Par ailleurs, les gestionnaires de réseau de transport (GRT) doivent bénéficier de meilleures informations en temps réel sur le comportement des installations de production décentralisées et, par conséquent, sur le fonctionnement en régime transitoire des fermes éoliennes. Enfin, Il est désormais nécessaire de prendre en compte le comportement de cette production décentralisée dans l’évaluation de la sûreté du système interconnecté, composé des réseaux de transport et de distribution.

Le pourcentage croissant pris par la puissance éolienne dans le réseau allemand, mais également dans les réseaux espagnol et irlandais, ne permet plus de la considérer comme un apport marginal ne participant pas à la gestion dynamique du réseau. Les éoliennes devront être impérativement munies de dispositifs additionnels leur permettant de se rapprocher des exigences que les autres machines du réseau respectent : les «Grid-Codes»28 exigibles pour résister aux courts-circuits survenant sur le réseau sans s'effacer, en apportant pendant la durée de la perturbation la puissance réactive nécessaire pour que le réseau ne s'effondre pas avant l'élimination du défaut.

Il est important également de noter qu’il n y a pas de «Grid-Codes» unifiés29 en Europe, ni même aux USA, ce qui complique grandement les problèmes de l’interconnexion des parcs éoliens de différentes technologies aux réseaux électriques.

Le respect de ces Grid-Codes suppose, soit un surdimensionnement en conséquence des convertisseurs statiques des générateurs pour ceux qui sont pilotés à fréquence variable, associés nécessairement à des lois de commande sophistiquées, soit l'implantation au point d'interconnexion avec le réseau de moyens centralisés d'injection de puissance réactive jouant le même rôle stabilisateur (dénommés STATCOM). Ces systèmes de conversion d’énergie entrent dans la catégorie des systèmes flexibles de transport et de distribution, communément appelés FACTS (Flexible Alternative Current Transmission System).

Le développement de l'éolien nécessitera aussi l'ajout de lignes HT supplémentaires dans les régions à forte densité de transit éolien. Le projet de directive européenne sur la promotion des énergies renouvelables, notamment son article 14, prévoit d’ores et déjà que ces énergies bénéficient d’ «un accès prioritaire au réseau […] dans la mesure permise par la sécurité du système électrique national» Bien entendu, tous ces moyens supplémentaires auront un coût, et il est à craindre que la transposition de cette directive dans la législation française mette ce surcoût à la charge du gestionnaire de réseau accueillant, c’est-à-dire des consommateurs, comme le revendique le Syndicat des énergies renouvelables30 .

27 Journée d’étude SEE – SRBE du 31 mai 2007 «Les attentes du régulateur français après la panne d’électricité du samedi 4 novembre 2006»  

28 Conditions à respecter pour résister, en amplitude et en durée, à un profil type de chute, puis rétablissement, de tension en cas de court-circuit sur le réseau. Lire notamment «Advanced grid requirements for the integration of wind turbines into the german transmission system» I. Erlich, Member, IEEE, W. Winter, A. Dittrich

29 «Mapping of grid faults and grid-codes», report from Aalborg University and Ris0 National Laboratory, Denmark, 2007

30 Voir la plaquette réalisée pour son compte par «The Boston Consulting Group», juin 2004. 

4 novembre 2008 Le démocrate Barack Obama lien 44e président maison blanche remporte les élections présidentielles américaines face au républicain John McCain et devient le premier Noir à accéder à la Maison Blanche.  Source - La une des journaux du lendemain
 

Sites pouvant être consultés

Chroniques de la lettre de l'événement
Herotode.net
Linternaute histoire

Les éphémérides imagées d'Alcide dans les signets de Diane
Les éphémérides d’Universalis 
La guerre au jour le jour 
pour les années 1939 à 1942
Today in History
Today in Science
Lien lettre de l’événement


samedi 4 novembre 2006

dimanche 4 novembre 2007

mardi 4 novembre 2008 – lien présentation sur mon blog

Ce qui est important, ce n'est pas de finir une oeuvre, mais d'entrevoir qu'elle permette un jour de commencer quelque chose.
[Joan Miro]

J'entrevois ainsi que je pourrais continuer ces chaque jours au fil des années pour pouvoir enrichir et compléter ...

mercredi 4 novembre 2009

Pour être heureux jusqu'à un certain point, il faut que nous ayons souffert jusqu'au même point.
[Edgar Allan Poe]

Libres infos

Plaisir de voir le parcours du marathon de New-York (lien) !  Source check-liste du journal Le Monde du 04.11.2009
Mises à jour

Dernière mise à jour : La vie -  

Publié dans novembre 2009

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

andré 04/11/2009 14:17


J'entrevois encore bien du plaisir et des découvertes aux lecteurs de ce blog

Bon début de semaine Bernadette


Bernadette Couturier 05/11/2009 07:51


Les arts funéraires ont laissé votre blog dans un peu de silence ... (et celui de Lynette idem) ... puis une conférence dont on ne saura pas le sujet ! La semaine s'avère très chargée pour moi.
Bonne journée André.