Montesquieu

Publié le par Bernadette Couturier

Comme mon article du 18 janvier était trop long (lien) je fais une article particulier sur Montesquieu

Lien pour voir l'image entière

18 janvier
1689 Naissance de l’écrivain français Baron de la Brède - Montesquieu, Charles de Secondat, dit Montesquieu. (lien biographie lettre de l'événement)  Ses nombreux voyages viennent nourrir ses réflexions politiques, philosophiques et sociales. Pétri de philosophie classique, féru d'Histoire, admirateur de la pensée scientifique et de la logique, il se livre à une critique des formes de pouvoirs dans 'Les lettres persanes'  (autre lien) -1721- (et sur celui-ci où vous avez un tableau sur lequel vous pouvez cliquer sur chacune des 161 lettres).  Dans 'De l'esprit des Lois'  (1) (1748), il envisage une réflexion sur les constitutions civiques à travers le prisme des lois naturelles adaptées aux gouvernements. Il est l'un des premiers à songer à la séparation des pouvoirs en trois domaines : l'exécutif, le législatif et le judiciaire. Critiqué par l'église, Montesquieu n'est pas pour autant hostile au système monarchique. Annonciateur du courant des Lumières françaises, il participe à la fin de sa vie à l'aventure de l'encyclopédie. Il s'éteindra le 10 février 1755.

Biographie détaillée sur ce site
Allons plus loin !

Eloge de la sincérité de Montesquieu "[...]  Les Stoïciens faisaient consister presque toute la philosophie à se connaître soi-même. «La vie, disaient-ils, n’était pas trop longue pour une telle étude.» Ce précepte avait passé des écoles sur le frontispice des temples ; mais il n’était pas bien difficile de voir que ceux qui conseillaient à leurs disciples de travailler à se connaître ne se connaissaient pas... Source si vous souhaitez lire la suite du texte

 

(1) Dans mes renvois sur l’esprit des lois je note 1758  donc j’ai cherché un peu plus

"[...] première édition de L'Esprit des lois (1748)". et "Le traité de Montesquieu (1689-1755), De l'esprit des lois, fut publié anonymement à Genève en 1748, puis corrigé dans l'édition posthume de Londres (en fait Paris) en 1757".  source Encyclopédie Universalis

 

Sur le site canadien (lien) Les classiques des sciences sociales de Jean-Marie Tremblay, il est dit : De l'esprit des lois (1758) (Texte de 1758, dernier état du texte revu par Montesquieu. L'orthographe a été modernisé et la ponctuation légèrement, mais non la graphie. Édition établie par Laurent Versini, professeur à la Sorbonne. Paris : Éditions Gallimard, 1995 (2 volumes : vol I : pp. 1 à 604 ; vol. II : pp. 605 à 1628.) Collection folio Essais.)

Choix de citations - lien sur celles de la lettre de l'événement

 

«L'éducation consiste à nous donner des idées, et la bonne éducation à les mettre en proportion.» [Montesquieu]

«Nous louons les gens à proportion de l'estime qu'ils ont pour nous.» [Montesquieu] 

«Les conquêtes sont faciles à faire parce qu'on les fait avec toutes ses forces : elles sont difficiles à conserver parce qu'on ne les défend qu'avec une partie de ses forces [Montesquieu]

«Les lions ont une grande force, mais elle leur serait inutile, si la nature ne leur avait pas donné des yeux.» [Montesquieu] 

«Tous les hommes sont des bêtes ; les princes sont des bêtes qui ne sont pas attachées.» [Montesquieu] 

«La liberté est le droit de faire ce que les lois permettent [Montesquieu] 

«Dans une monarchie bien réglée, les sujets sont comme des poissons dans un grand filet, ils se croient libres et pourtant ils sont pris.» [Montesquieu] 

«Les épigrammes sont des petites flèches déliées, qui font une plaie profonde et inaccessibles aux remèdes.» [Montesquieu] 

«Les hommes, fripons en détails, sont en gros de très honnêtes gens : ils aiment la morale.» [Montesquieu] 

«Il est mille fois plus aisé de faire le bien que de le bien faire [Montesquieu] 

«Le gouvernement est comme toutes les choses du monde ; pour le conserver il faut l'aimer.» [Montesquieu] 

«Les lois sont les rapports nécessaires qui dérivent de la nature des choses [Montesquieu] 

«Il faut dans les lois une certaine candeur. Faites pour punir la méchanceté des hommes, elles doivent avoir elles-mêmes la plus grande innocence [Montesquieu] 

«Celui qui fait exécuter les lois doit y être soumis [Montesquieu]

«La volonté du souverain est le souverain lui-même [Montesquieu] 

«L'avantage de l'amour sur la débauche, c'est la multitude des plaisirs [Montesquieu] 

«Le moyen d'acquérir la justice parfaite, c'est de s'en faire une telle habitude qu'on l'observe dans les plus petites choses, et qu'on y plie jusqu’à sa manière de penser.» [Montesquieu] 

«On est ordinairement maître de donner à ses enfants ses connaissances ; on l'est encore plus de leur donner ses passions.» [Montesquieu] 

«Ce n'est pas l'esprit qui fait les opinions, c'est le cœur [Montesquieu] 

«Dans une nation qui est dans la servitude, on travaille plus à conserver qu'à acquérir. Dans une nation libre, on travaille plus pour acquérir qu'à conserver.» [Montesquieu] Il faut pouvoir acquérir des choses qui se conservent pour ne plus avoir à produire et jeter nous gagnerions ainsi en temps d’apprentissage constructif pour soi-même et les autres. [Bernadette Couturier] 

«Il ne faut rien faire que de raisonnable ; mais il faut bien se garder  de faire toutes les choses qui le sont.» [Montesquieu] 

«Un homme qui écrit bien n'écrit pas comme on a écrit, mais comme il écrit, et c'est souvent en parlant mal qu'on parle bien.» [Montesquieu] 

«Il faut bien connaître les préjugés de son siècle, afin de ne les choquer pas trop, ni trop les suivre [Montesquieu] 

«C'est un bonheur d'être d'une grande naissance, ce n'est pas un malheur d'être d'une médiocre ; le mérite console tout.» [Montesquieu] 

«Il est parfois nécessaire de changer certaines lois mais le cas est rare, et lorsqu'il arrive, il ne faut y toucher que d'une main tremblante [Montesquieu] 

«Celui qui fait exécuter les lois doit y être soumis.» [Montesquieu] 

«Il n'y a rien de si puissant qu'une république où l'on observe les lois non par crainte mais par passion comme le fit Rome [Montesquieu] 


«
La liberté ne peut consister qu'à pouvoir faire ce que l'on doit vouloir et à n'être point contraint de faire ce que l'on ne doit pas vouloir [Montesquieu]

Dernière mise à jour le 19.01.2009 

 


Publié dans Personnalités

Commenter cet article

kéline 19/01/2009 09:17

tu permets Bernie je t en pique une pour ma pensée du jour

Bernadette Couturier 19/01/2009 10:42



Bien sûr ma chère, ces courtes vacances sans alimenter ton blog t’ont rendue très
volubile !


Bonne journée Lynette


Bernadette



kéline 19/01/2009 09:16

comme celle- ci me semble d actualité lol
" Il est parfois nécessaire de changer certaines lois mais le cas est rare, et lorsqu'il arrive, il ne faut y toucher que d'une main tremblante.»

Bernadette Couturier 19/01/2009 10:39



Et penser aux conséquences pouvant en résulter !


J’ai des exemples où le législateur pensant faire des économies va certainement aggraver le trou du
déficit !


Bernadette Couturier



kéline 19/01/2009 09:15

merci pour ces citations qui montrent à quel point Montesquieu mérite d être lu et relu tant sa pensée est profonde
je trouve qu il est plus méconnu que d autres philosophes et que c est dommage

Bernadette Couturier 19/01/2009 10:37



Bonjour Lynou,
Figures-toi que dans un LEP l'an dernier je me suis rendue compte que son oeuvre ne figurait point dans les choix proposés au CDI !
Bernadette Couturier



André 18/01/2009 21:53

Je suis fripon... je suis donc très honnête !

Bernadette Couturier 19/01/2009 02:25



Et en gros quelle est la morale si on n’entre pas dans les détails ?