Quelques 22 décembre

Publié le par Bernadette Couturier

Je redoute l'hiver parce que c'est la saison du confort !
[Arthur Rimbaud]
Extrait d’Une Saison en enfer

 

Quelques 22 décembre…

 

 

21 décembre ou 22 décembre ? 1639  Naissance (le 21 décembre pour les éphémérides d’alcide et 22 décembre pour la lettre de l’événement) du poète français Jean Racine qui sera recueilli par sa tante, religieuse à Port-Royal. Il y reçoit une riche formation intellectuelle faisant de lui l'un des rares grands écrivains du XVIIe siècle à pouvoir lire dans le texte original les auteurs tragiques grecs qui furent pour lui une source d'inspiration. A vingt-sept ans, en 1667, il affirme sa maîtrise avec 'Andromaque' (lien livre numérisé), il signe ensuite 'Britannicus' en 1669 et 'Berenice' en 1670. Prêtre un temps, il délaissa ses méditations pour écrire un poème 'Les Bains de Venus'. En janvier 1677, il donne à la scène sa tragédie la plus parfaite et la plus émouvante, 'Phèdre'. Une représentation d'une tragédie à sujet biblique, 'Esther', a lieu en 1689 devant la Cour. Pour les jansénistes, alors persécutés, il rédige un 'Abrégé de l'Histoire de Port-Royal'. Sa fidélité à la pensée janséniste aurait pu lui attirer quelque disgrâce. Louis XIV se trouva toutefois assez affecté par la mort du poète, et autorisa son inhumation dans le cimetière de Port-Royal-des-Champs.

(j’ai très certainement pris dans la lettre de l’événement mais en 2008 cet écrivain n’a plus les faveurs il faut savoir pour l’indiquer)

De plus j’avais fait une grossière erreur sur l’année et des modifications ont été faites (veuillez m’excuser de ne pas avoir pris le temps de contrôler sur plusieurs sources les années antérieures et de ne pas avoir précisé pourquoi on le recueille car ce ne serait pas sa tante)

Je vais donc mettre la biographie de la lettre de l’événement entière cette fois 

Illustre représentant de la tragédie classique, Jean Racine est considéré, avec Molière et Pierre Corneille, comme l'un des plus grands dramaturges français. Orphelin dès son plus jeune âge, l'enfant est recueilli par ses grands-parents puis sa marraine, religieuse au couvent de Port-Royal. Il y reçoit une très bonne formation intellectuelle, faisant de lui l'un des rares écrivains de son temps à pouvoir lire dans leur langue les tragiques grecs, sa principale source d'inspiration. C'est grâce à Molière, alors directeur du théâtre du Palais-Royal que sa première pièce 'La Thébaïde ou les frères ennemis' (lien livre numérisé ) est montée à Paris. A 27 ans, l'auteur triomphe avec 'Andromaque', un modèle de rigueur classique et de poésie tragique bientôt égalé par 'Phèdre' en 1677. Successeur et surtout rival de Corneille, Racine s'attaque aux sujets romains qui font la renommée du maître : 'Britannicus' en 1669 et 'Bérénice' en 1670 consacrent le nouveau favori des scènes parisiennes. A la demande de Madame de Maintenon, Racine écrit une pièce à sujet biblique, 'Esther', représentée avec succès devant la cour du roi Louis XIV. Janséniste, auteur d'un 'Abrégé de l'histoire de Port-Royal', ses affinités spirituelles lui attirent quelques disgrâces et certaines de ses tragédies comme 'Athalie' ne sont pas présentées au public. Le roi continue malgré tout de le soutenir. Désigné historiographe officiel du souverain, le poète est nommé 'gentilhomme ordinaire de la chambre du roi', un titre honorifique prestigieux, rarement accordé au gens de lettres. Grand peintre des passions humaines, Jean Racine continue d'inspirer les metteurs en scène et de toucher les spectateurs par ses œuvres intemporelles.

(lien théâtre complet livre numérisé)

22 décembre 1688 Le roi n'est pas tout à fait mort, vive le roi Le roi Jacques II Stuart est chassé de Londres et s'enfuit sur le continent, à la cour de Louis XIV. Cette "heureuse et glorieuse révolution", sans effusion de sang, met fin aux dissensions religieuses et entraîne l'instauration en Angleterre d'une monarchie parlementaire, toujours en activité aujourd'hui. (chroniques de la lettre de l’événement)

22 décembre 1845 Honoré de Balzac est l'hôte d'une dégustation particulière. Il est invité par le "club des haschischins" à consommer du haschisch, un dérivé de chanvre indien ingurgité sous la forme de pastilles vertes à la forte odeur de cannabis. Les adeptes ne méconnaissant pas les possibles effets néfastes de cette "denrée", la chose se déroule sous le contrôle d'un médecin. Le président du club n'est autre que Théophile Gautier et il s'enorgueillit de compter parmi ses membres le poète Charles Baudelaire. (chroniques de la lettre de l’événement)

 

22 décembre 1858 Naissance de Puccini (lien biographie lettre de l’événement) qui naît dans une famille comptant déjà quatre générations de musiciens. Vers l'âge de quinze ans, il est inscrit à l'Institut musical de Lucques et commence à écrire de petites pièces pour orgue. En 1880, il entre au Conservatoire de Milan. Passionné par l'opéra, il délaissait les autres matières musicales. Cette époque désargentée lui inspirera plus tard 'La Bohème'. Remarqué lors d'un concours, ‘Le Villi’ fut représenté le 31 mai 1884 et obtient un triomphe. Il signe un contrat avec l'éditeur Ricordi. Son opéra suivant, ‘Edgar’, est donné sans succès en avril 1889. Il s'inspire ensuite du roman de l'abbé Prévost pour composer ‘Manon Lescaut’. Ce sera son premier chef d'oeuvre et un des moments les plus intenses de sa vie artistique. Il écrira avec son librettiste Giacosa les trois grands opéras de Puccini ('La Bohème', 'Tosca', 'Madame Butterfly'). Dans les années 1910, le succès se fait de plus en plus arlésienne. Puccini commence à connaître de sérieux ennuis de santé : il mourra novembre 1924. 'Turandot', sa dernière oeuvre, fut complété avec talent par le compositeur Alfano. La pièce ne fut donnée en entier qu'en 1982 (source chroniques de la lettre de l’événement)

La première pièce (avec seulement la musique de Puccini le fut le 25 avril 1926 source en anglais  The first performance was held at the Teatro alla Scala in Milan on 25 April 1926 and conducted by Arturo Toscanini. This performance included only Puccini's music and not Alfano's additions.

Sur la version française on lit ceci (lien source en français) ainsi lors de la première, qui eut lieu le 25 avril 1926 à La Scala de Milan, sous la direction d’Arturo Toscanini, le chef d’orchestre, juste après l’air de Liú Tu, che di gel sei cinta, déposa sa baguette, se tourna vers le public et dit : «C’est ici que Giacomo Puccini a interrompu son travail. La mort, cette fois, fut plus forte que l'art.» La salle, submergée par l'émotion, resta silencieuse quelques instants avant d'éclater en une formidable ovation. Dans les représentations qui suivirent, Toscanini dirigea cependant une version écourtée du finale d'Alfano, qui est devenue la version la plus jouée et enregistrée à ce jour.

Je n’ai pas trouvé confirmation pour 1982 car je trouve cette date bien éloignée dans le temps ?

J’ai pu voir que la version d’Alfano faite à partir des notes du compositeur défunt n’a pas fait l’unanimité et que d’autres compositeurs s’y sont essayés (Janet Maguire - Luciano Berio)

En fait je me rends compte que pour avoir une information un peu plus complète sur un sujet il est bien de pouvoir lire dans plusieurs langues

 

22 décembre 1880 Décès de Mary Ann Evans – dite George Eliot (lien biographie lettre de l’événement) Elle rejette vite la stricte éducation reçue, ainsi que les normes rigides de la société victorienne, et part vivre avec le journaliste George Lewes sans pour autant l'épouser. La jeune Evans, dont les aspirations ne cadrent pas avec le rôle traditionnellement dévolu à la femme, ne cache pas son admiration pour Auguste Comte et pour Spencer. Elle se met à écrire - de simples récits parus dans les magazines tout d'abord - puis publie quelques romans. De facture réaliste, ceux-ci décrivent les désillusions et les compromissions parsemant l'existence, et prennent pour cadre le monde rural anglais. On lui doit aussi la rédaction de quelques essais et poèmes. (extraits de la lettre de l’événement)

Je retiens une citation (source)

Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être.
[George Eliot]

22 décembre 1894 Jugé coupable... Le Capitaine Alfred Dreyfus est condamné pour espionnage au profit de l’Allemagne, au bagne à perpétuité sur l’île du Diable en Guyane. C’est dégradé qu’il arrive quelques jours plus tard dans “l’enfer vert”. La France est alors coupée en deux. Les Dreyfusards et les Antifreyfusards s’opposent jusqu’à ce que le commandant Picquart demande la révision du procès quatre ans plus tard. Cette condamnation deviendra alors ce qu’on appelle toujours l’Affaire Dreyfus. (chroniques de la lettre de l’événement)

 

22 décembre 1938 Le fruit du noyau Dans une cave de Berlin deux chercheurs, Hahn et Fritz, en bombardant au neutron une plaque d'uranium, brisent pour la première fois un noyau atomique. Ils restent sceptiques, l'exploit leur semble un peu énorme. Hahn s'en ouvre par courrier à Lise Meitner, juive réfugiée en Pologne. Elle parvient à la même conclusion et confirme la justesse de la théorie d'Einstein sur le rapport existant entre l'énergie et la masse. La perte de masse constatée par Hahn s'explique par la transformation de celle-ci en énergie : E=MC2. La course à la bombe atomique peut démarrer en prélude au conflit mondial qui se profile.

En 2006 je n’avais pas été capable de détecter les erreurs !

 

En 2007 je mettais ceci sur mon blog

Bon ben si c’est sur La lettre de l’événement que j’ai pris ces références fo que j’écrive à Jean-Nicolas - mais avant que je contrôle sur d'autres sources.

Dans : Explorer : l’histoire des sciences et des techniques de Marcel Thouin je relève :

1939 Les physiciens allemands Otto Hahn (1879-1968) et Fritz Strassmann (1902-1980) poursuivent les travaux amorcés avec la physicienne autrichienne d’origine suédoise Lise Mettner (1878-1968), une juive qui avait dû fuir l’Allemagne nazie, et réalisent la fission nucléaire de l’uranium

* * * * * * *

[Rectifications mise le 29 décembre 2007 Lise Meitner (moi aussi je fais des erreurs de frappe !) et c'est en me décidant enfin à signaler Strassmann (année il faudrait approfondir) que je m'en aperçois ce qui m'a permis de constater que le web allemand fait lui aussi facilement la faute de frappe pour le nom de Lise Meitner - et la date serait 1938 pour la théorie puisque c'est ce que je relève dans l'Universalis (visible) avec image un peu floutée.

Le chimiste allemand Otto Hahn (1879-1968), au centre, et ses collègues Fritz Strassmann et Fritz Haber, à Munich, en 1962. Otto Hahn reçut le prix Nobel de chimie en 1944 pour sa théorie de la fission de l'uranium, théorie émise en 1938.]

* * * * * * *

J'espère que vous avez vu comme moi une évidence (non ?) Alors je peux vous qualifier de mauvais lecteur ! Cette année (2008) j’ai mis de la couleur rouge pour le prénom au lieu du nom

Donc pour moi la première évidence est le nom du physicien qui a été remplacé par le prénom.

La seconde serait dans la date (mais c'est moins évident - pourquoi ? sur le livre on dit poursuivent donc on pourrait se dire 1938 d'accord et 1939 ils poursuivent) Seulement ensuite on a et réalisent (on a pas ils ont réalisé)... Mais mon raisonnement est peut-être pas bon je peux aussi faire erreur !

 

En 2008 La rectification a bien été faite sur la lettre de l’événement

‘Dans une cave de Berlin deux chercheurs, Hahn et Strassmann…’

Quant à demander une rectification sur un livre (c’est moins évident) !

En 2009 Je souligne l'importance des initiales de cette savante dont tu nous a parlé en termes flatteurs 

22 décembre 1939 La guerre au jour le jour
22 décembre 1940 La guerre au jour le jour 

22 décembre 1941 La guerre au jour le jour

22 décembre 1944 La première de ‘La Folle de Chaillot’ mise en scène par Louis Jouvet a lieu dans le mythique théâtre parisien de l’artiste, à l’Athénée. Dans cette adaptation de la pièce en deux actes de Jean Giraudoux créée sous l’Occupation, Marguerite Moreno interprète le rôle titre d’Aurélie qu’elle avait inspirée, aux côtés de Jouvet en chiffonnier. Le succès est immédiat. Les critiques y consacrent "un thème pour tous les délires". Depuis, la pièce sera jouée à l’étranger et adaptée à la fois au cinéma, en ballet et en comédie musicale. (chroniques de la lettre de l’événement)

Tiens va falloir que je l’ajoute dans notre liste Littérature et cinéma ! Remarque que je mettais en 2007 mais vous savez la suite si vous me lisez…
22 décembre 1960 Naissance du peintre américain majeur des années 80. Figure emblématique de la figuration libre, Jean-Michel Basquiat (lien biographie  lettre de l’événement) a tout pour devenir un mythe : artiste afro-américain, il connaît une carrière explosive, consume sa vie et meurt prématurément à l'âge de 27 ans d'une overdose. Il se fait connaître par ses graffitis, à la fois humoristiques et énigmatiques sur les murs de Soho - qu'il signe sous le pseudonyme SAMO (Same Old Shit) -, puis fait irruption avec fulgurance dans le marché international de l'art. Ami et collaborateur d’Andy Warhol, il devient rapidement l'un des artistes les plus en vue. Ses oeuvres témoignent d'une force interne avec une écriture violente, des signes sauvages et élémentaires. Poète du fragment, il réalise de vastes collages où les images, les signes et les mots s'entrechoquent. Il peint l'histoire du peuple noir, le jazz et les jazzmen qu'il vénère, les réalités urbaines et le corps humain, trace encore vive du traumatisme de l'accident de voiture dont il fut victime à l'âge de 7 ans. La mort est omniprésente dans son oeuvre, comme un présage. A la croisée des chemins entre la 'transavantgarde' italienne et les  'nouveaux sauvages'  '' berlinois, Jean-Michel Basquiat marquera par son style le renouveau de la scène artistique new-yorkaise des années 80. (lettre de l’événement)

22 décembre 1972 Seize rescapés d'une catastrophe aérienne sont retrouvés dans les Andes. Pour survivre à plus de 4.000 mètres d'altitude et par -20 degrés, ils ont mangé les cadavres gelés de leurs compagnons d'infortune. (chroniques de la lettre de l’événement)

Cette information peut choquer certains, moi pas trop il faut savoir s’adapter aux circonstances pour vivre car le voyage sur la terre est relativement court…

 

22 décembre 1989 Décès de Samuel Beckett (lien biographie  lettre de l’événement) écrivain irlandais d’expression française homme silencieux et généreux qui passe sa jeunesse à Dublin. Mais c'est à Paris, où il rencontre James Joyce et des artistes d'avant-garde, qu'il vit surtout. Après la mort de son père, il écrit son premier texte, 'Murphy'. Pendant la guerre, il s'engage dans la Résistance et rejoint le Vaucluse où il écrit son deuxième roman, 'Watt', et invente la figure du 'clochard' que l'on retrouve constamment. Il retourne ensuite à Paris où il écrit des romans, 'Premier amour', 'Molloy'... et des pièces de théâtre, 'Eleuthéria'... C'est en 1953, lors d'une représentation de sa pièce 'En attendant Godot', qu'il acquiert sa renommé mondiale, consacrée par le prix Nobel en 1969. Samuel Beckett consacre la suite de sa carrière à des textes courts, à la traduction de ses textes et à la mise en scène de ses pièces. S'il écrit en français, c'est pour limiter l'usage de la langue. Son oeuvre, austère comme un monologue intérieur, exprime l'impossibilité de vivre en sachant la finitude de l'existence.

Quels sont les éléments qui ont été modifiés dans la lettre de l’événement ?

Le début on a à présent Fils d’une famille protestante aisée, Samuel Beckett passe sa jeunesse à Dublin.

Et il n’y a pas le consacrée par le prix Nobel en 1969 (mais c’est peut-être moi qui l’avait ajouté après avoir lu l’anecdote)

Lauréat du prix Nobel 1969 devant Malraux, il en distribua le montant à des nécessiteux, des organisations ou à des particuliers

"for his writing, which - in new forms for the novel and drama - in the destitution of modern man acquires its elevation"

Se donner du mal pour les petites choses, c'est parvenir aux grandes, avec le temps.
[Samuel Beckett]
Extrait de Molloy

Lien biographie  en anglais

 

En lisant des citations  de Samuel Beckett, j’ai eu envie d’ajouter celle-ci sur le blog de Keline


Voilà l'homme tout entier, s'en prenant à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable.

[Samuel Beckett] - En attendant Godot

22 décembre 2004 Décès du peintre américain Tom Wesselmann (lien biographie  lettre de l’événement) qui se dirige vers l’Art en suivant des cours à l’Art Academy of Cincinnati et à la Cooper Union School of Art and Architecture à New-York. Son style à ses débuts : l'expressionnisme abstrait, en étant fortement influencé par Kooning. Au début des années 60, il réalise de petits collages abstraits avant de devenir l'un des peintres les plus importants du Pop Art avec Roy Liechtenstein et Andy Warhol. Tom Wesselmann a surtout réalisé deux types d'oeuvres : ses grands nus féminins ('Great American nudes') et ses natures mortes (‘still life’). Les premiers étaient inspirés des images de pin-ups dans les magazines de charme. Des nus dépersonnalisés, réduits à l'état de sex-symbols posant dans un environnement banal. Il en accentuait encore le côté alangui et séducteur avec des formes lisses et stylisées. Dans sa série de natures mortes, Wesselmann reproduisait uniquement des produits de consommation courante faisant partie de la vie quotidienne (bouteille de Canada Dry, botte d'asperges, paquet de cigarettes, crème glacée... ) présentés comme des symboles de la civilisation de l'abondance. A la fin de sa vie, l'artiste travaille la technique du papier découpé, en référence à Matisse. Tom Wesselman, c'est à la fois cette référence à l'histoire de la peinture et celle, bien sûr, dominante à la culture de la fin du vingtième siècle, à la publicité, à l'affiche au message direct. (lettre de l’événement)
 

22 décembre 2007  Décès de Julien Gracq (lien biographie  lettre de l’événement) écrivain français né sur les bords de la Loire, dans un village très éloigné des cercles littéraires et des parades mondaines,  est très marqué par le pensionnat de son enfance. Il fréquente d'abord un lycée de Nantes, le célèbre lycée Henri IV à Paris puis l’Ecole normale supérieure et l'école libre des sciences politiques. Normalien agrégé d’histoire, Julien Gracq commence à enseigner alors qu'il écrit sa première fiction 'Au château d'Argol'. Il exerce sa fonction de professeur sous son vrai nom Louis Poirier, et utilise celui de Gracq pour ses activités littéraires. Entre autres pièces de théâtre et poèmes en prose, il est notamment l'auteur de ‘Le Rivage des Syrtes’ (1)  pour lequel il obtient le prix Goncourt 1951. Prix qu'il refuse, écoeuré par un certain milieu mondain intellectuel qu'il caricature dans son pamphlet ‘Littérature à l’estomac’. Grâce à une écriture peuplée de symboles et de mythes, il 'exploite le capital de rêverie de la langue' selon ses propres termes. Julien Gracq est également un critique littéraire reconnu. (lettre de l’événement)

 

Auteur notamment du "Rivage des Syrtes" et de "Eaux Etroites", Julien Gracq est mort samedi, à l'âge de 97 ans, des suites d'un malaise, a-t-on appris dimanche de sources concordantes dans son entourage. (AFP) (source le monde.fr dernière minute)

 

"J'écris comme tout le monde, en commençant par le début et en finissant par la fin"

[Julien Gracq]

 

(1) souvenir du livre acheté suite (il me semble) au conseil d’une collègue de français .   

 

 

Sites pouvant être consultés

Chroniques de la lettre de l'événement
Linternaute histoire
Les éphémérides imagées d'Alcide 
La guerre au jour le jour  pour les années 1939 à 1941

Today in History 
Today in Science
 

Libres infos :

 J'espère ne pas avoir à faire trop de modifications dans la présentation. Cette alternance de noir et blanc n'est pas si inesthétique il convient juste un peu d'améliorer.

Mise à jour

Dernière mise à jour 22.12.2009 sur LM

 

Publié dans décembre

Commenter cet article

kéline 22/12/2008 22:21

bonsoir,
tu as oublié l anniversaire de mon frère lol mais heureusement j y ai pensé
je te souhaite un joyeux Noël ma chère Bernie et comme je descends en Ardèche pendant quelques temps je vais moderer les coms sur mon blog
bizettes et bonne fête

Bernadette Couturier 24/12/2008 10:49


Bon séjour,
Tu sais que tu peux faire un détour si l'envie t'en prends !
Joyeux Noël à toi Dan et SarahBernadette


andre 22/12/2008 11:48

Bonne journée...

Pas moi, je commence par la fin...la preuve ;)

Bernadette Couturier 22/12/2008 19:41


Bonne soirée !
La journée touche à sa fin et je n'avais pas encore vu votre message.
J'ai effectivement passé une bonne journée je vous remercie.
Bernadette Couturier